Comment marche la couverture assurance studio pour un étudiant

Comment marche la couverture assurance studio pour un étudiant

Selon LocService.fr en 2016, 60 % des étudiants recherchent un studio à louer contre 17 % pour un T2, 12 % pour une colocation et 11 % pour une chambre. Ces taux démontrent que les jeunes prisent les studios à tout autre type de logement. Cependant, comment marche la couverture d'une assurance pour un studio ?

L'assurance studio destinée aux étudiants

Dans une location d'un studio, l'assurance logement reste obligatoire même pour les étudiants. En outre, les compagnies établissent des contrats ajustés aux besoins estudiantins. Toutefois, ces clauses sur mesures renferment les mêmes garanties incontournables (responsabilité civile, tempête, dégâts des eaux…). De plus, les formules intègrent les garanties supplémentaires (assistance lors d'un stage à l'étranger, voyage, rapatriement…). Pourtant, la souscription d'autres options semble inutile pour une location.

Il convient aussi de sélectionner une assurance à faible capital mobilier. Si bien que la prime à payer sera plus abordable. Afin de repérer la meilleure clause, une simulation gratuite d'assurance logement s'impose sur internet. Par ailleurs, un autre élément est à prendre en compte dans le cadre d'une couverture pour un logement étudiant : les absences prolongées. L'inoccupation à plus de 90 jours consécutifs du logement couvert entraine un refus d'indemnisation en cas de préjudice.

La déclaration du sinistre

L'étudiant est tenu de prévenir son assureur après la connaissance du préjudice. D'ailleurs, la première communication s'effectue par appel téléphonique. Du reste, les procédures de déclaration en cas d'imprévus sont précisées dans le contrat. De plus, de délai de déclaration diffère en fonction du sinistre. En effet, l'étudiant dispose de 2 jours pour la déclaration d'un vol. Les sinistres courants réclament un délai de 5 jours. L'assuré profite de 10 jours pour la déclaration des dommages après une catastrophe naturelle.

Aussi, le sinistré accompagne la déclaration d'un maximum de justificatif de la valeur des biens endommagés. Outre les preuves matérielles (photo, factures…), les témoignages d'autres victimes ou de témoins oculaires paraissent tout aussi indispensables. Après réception du courrier de déclaration, il appartient aux assureurs de juger de la nécessité d'un expert. Néanmoins, uniquement les cas les plus graves réclament l'intervention d'un professionnel. Par conséquent, l'état des lieux se doit d'être conservé (serrure fracturée, bien sinistrée…).

L'indemnisation

Après les formalités, l'étudiant patiente jusqu'au remboursement des frais de dommages. Aussi, le délai d'indemnisation s'appuie sur le type de sinistre. En effet, les préjudices infimes (dommages des biens mobiliers…) correspondent à un délai de 10 jours à un mois. Les assureurs bénéficient d'un mois pour le remboursement des dégâts en cas d'incendies, de cambriolages et de dégâts des eaux. Quant aux catastrophes naturelles, les compagnies disposent de 3 mois.

Généralement, les assureurs ne demandent aucune franchise pour les étudiants en cas de sinistre. Cependant, l'obtention de ce privilège dépend des sociétés d'assurance. En effet, d'autres compagnies imposent une franchise, mais à faible coût (entre 150 euros et 160 euros environ). De plus, la franchise légale reste valable en cas de cataclysme naturel. De surcroît, la société rembourse à valeur à neuf ou à valeur de remplacement selon l'entente établie lors de la signature du contrat.

Autres articles

Souscrire une assurance studio pour étudiant

Aujourd'hui, les assureurs ajustent leur contrat afin de les adapter aux attentes des étudiants. Alors, comment souscrire une assurance studio pour étudiant ?L'assurance studio pour étudiantLes assureurs......